Livre : « Sans bureau fixe. Transitions du travail, transitions des mobilités » de Bruno Marzloff

La civilisation de la mobilité prend désormais en compte les transformations du travail. Souvent pénibles et chronophages, les déplacements entre les lieux de vie et de travail cristallisent des enjeux de qualité de vie, d’économie, d’environnement, d’aménagement territoriaux. Les modes d’organisation des transports et des territoires ne correspondent plus aux besoins et enjeux actuels. Les formes statutaires du travail et les actifs s’affranchissent des carcans hérités de la révolution industrielle en développant de nouveaux modes d’organisation. Les travailleurs exercent de plus en plus leur activité hors des locaux de l’entreprise. Ils deviennent  » Sans Bureau Fixe

Partager sur:         
This entry was posted in News agroalimentaire. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.