Qualité de l’air : construire sain ne suffit pas –

Les résultats des études lancées dans le cadre du programme de recherche interorganisme pour une meilleur qualité de l’air (Primequal) ont été présentés, en avant-première du colloque consacré au sujet les 19 et 20 novembre à la Rochelle. Tour d’horizon des principales conclusions.

Hainaut Développement’s insight:

Les matériaux de construction étiquetés A+ ne font pas le bâtiment sain. Tel semble être l’adage qui s’inscrit en filigrane dans les conclusions des neuf projets du dernier programme de recherche interorganisme pour une meilleure qualité de l’air (Primequal), copilotée par le ministère de l’Ecologie et l’Ademe avec l’appui de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques. Les résultats viennent rappeler aux acteurs de la construction qu’un bâtiment sain à la livraison peut rapidement voir sa qualité de l’air se dégrader.

Partager sur:         
This entry was posted in News agroalimentaire. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.